TROUVER LA SOURCE DE l'EXISTENCE

par Habib Bissoh
visuel par Alexi Hobbs

Alexi Hobbs, dans Hunters and Heirs, s'inspire du rituel de son grand-père Antonio 'Pit' Allard, déserteur-chasseur. Les photographies vacillent entre une initiation à la chasse et une recherche des origines. Vaguement, c'est un mélange des deux tentatives, c'est-à-dire une initiation à ses propres origines à travers une recherche de ce qui fait l'identité familiale. Hobbs se fait archéologue de sa propre généalogie : si le grand-père apparaît dans une seule des photos, son inspiration est emblématique du travail de son petit-fils. Son ombre, sa figure, son poids, se retrouvent dans les yeux de Marie, dans Marie plucking a partridge, ou dans l'arme de chasse de Vincent.

Sa force, sa résistance de déserteur ainsi que son respect des origines et de la nature historique de l'Homme transpirent dans les compositions. Ainsi la photographie de Hobbs s'initie à ce mode de vie et propose un idéal : celui d'une vie soumise à la solitude mais dont le but final, unique, est de retrouver la communauté. Le chasseur et le photographe ont bien une chose en commun : la solitude totale, celle que la concentration nécessite, lors de la Prise. Solitude qui porte en elle-même, et dans sa raison même, la communauté : l'animal comme la photo n'existe que dans le partage.