par Habib Bissoh visuel par Pier Yves Larouche

derrière ou devant
dans la main obscurcie de l'homme
l'idéal se marginalise
au son même du corps
et l'idéal autour du chaos s'attache
et s'ébranle s'inverse
à la dérive de la mort
je parle de l'ordre
vouloir crier l'idéal
et sentir la glace au fond de la gorge
naître et n'être qu'idéal

Dans le corps de l'absence
l'idéal se métamorphose

Naître de l'idéal
et devenir chaos
le chaos est un délire et le délire est inversement
le dialogue est le délire qui donne raison à l'homme

inverser l'homme et le tendre sur la branche
sur le bord de

le chaos est une libération érotique
que l'image incarne dans sa non-structure
on a souvent conçu la main l'image et la marge
et si on prétend
qu'il n'y a que le trait