LE CONFORT ON THE ROAD

par Guillaume Lareau
visuel par Anne Bertrand

« Mais qu'importe : la route c'est la vie. »
Jack Kerouac

Le bohème est traditionnellement associé à un mode de vie de vagabondage et de simplicité volontaire, profitant de la vie au jour le jour. Le terme « bohème » reste intrinsèquement lié au monde de l'art autant qu'à une démarche artistique. D'ailleurs, le designer d'aujourd'hui puise certaines influences dans les mœurs bohémiennes. L'idée de bohème a pris un tout nouveau tournant, elle s'est adaptée à la contemporanéité de notre monde. L'architecte, le designer urbain et industriel ou même les artisans des médias visuels s'inspirent du concept bohémien afin d'élargir leur vision créatrice au-delà de leur propre milieu.

Par nature, le designer se consacre à des problèmes laborieux et complexes auxquels il n'y a ni de réponse unique ni de démarche linéaire précise, seulement une conception et une création subjective de sa part. Chaque projet est conceptualisé selon un angle propre au designer. Toutefois, l'angle demeure en perpétuel changement. Les possibilités sont multiples, les idées fusent et un projet peut souvent avoir ce goût amer d'être éternellement inachevé.

Beaucoup d'artisans du design puisent leurs inspirations conceptuelles directement dans le monde qui les entoure. Le designer a cette attitude bohémienne de sortir de son cadre de vie immédiat et de voyager. Il regarde, observe, lit et apprend. Un seul milieu de vie est trop étroit pour lui. Il se doit de voir le monde, de repousser les frontières, de s'ouvrir aux autres cultures et de s'inspirer de la nature.

Au-delà de la recherche conceptuelle, certaines œuvres de designer ont participé à renforcer et à moderniser la vie nomade et bohémienne. On peut penser à Buckminster Fuller et ses constructions très légères nécessitant un minimum de matériaux. Il utilise un assemblage triangulaire pour créer des structures sphériques résistantes et facilement démontables. Il crée la Dymaxion House, une structure ultra minimale de forme cylindrique qui se construit en un rien de temps en plus d'être résistante aux intempéries. Les créations de Fuller sont essentiellement motivées par le respect de la nature et de la planète; elles réduisent leur empreinte sur la terre autant par les matériaux utilisés que par leur emprise au sol. Elles peuvent ainsi être déplacées et reconstruites sur différents sites selon les besoins sans affecter la nature du site en soi. Pour certain, Fuller était un écologiste avant son temps. Était-il lui-même bohème ? Le bohème traditionnel voyage léger et ses besoins sont simples, tout comme les créations de Fuller. Celles-ci facilitent la mobilité dans l'espace, n'étant plus ancrées à un lieu précis.

Dans les expositions universelles, on retrouve également des exemples d'architecture démontable. On peut penser au Crystal Palace de 1851 ou encore à La galerie des Machines de 1889. La taille de ces structures ne fait pas de celles-ci des maisons mobiles, mais elles sont temporaires et facilement démontables grâce au progrès industriel. C'est l'avènement de l'architecture préfabriquée. Cela a permis une percée dans la conception et dans la fabrication d'habitations mobiles.

Depuis plus de 50 ans, les architectes et les designers continuent de développer l'habitation mobile et de moderniser la vie nomade. Dans les années 60, on voit apparaître les trailer parks et les maisons mobiles assemblées en usine et livrées directement à l'emplacement voulu. Ces maisons sont dites mobiles car elles ne possèdent pas de fondation souterraine et, à l'aide d'une grue ou d'un camion, sont déménageables.

Pendant ces mêmes années, c'est l'arrivée de la combinaison voiture/maison. L'avènement de la voiture a révolutionné notre façon de voyager en raccourcissant le temps de déplacement. Le Westfalia est un symbole de l'expérience de la vie on the road. Il permet de profiter de certains besoins comme un lit, une cuisinette et une table. Ce type de véhicule recrée le confort d'une maison dans un espace plus étroit. Il connaît une popularisation fulgurante. On retrouve des sites de camping réservés uniquement à ce type de véhicule. Les designers repoussent les limites et ils construisent des camions de plus en plus grands donc de plus en plus spacieux permettant à l'utilisateur de voyager sans jamais quitter un certain niveau de confort. La roulotte, la tente-roulotte, le Fifthwheel et le Winnebago sont désormais disponibles sur le marché. Le bohème moderne peut donc investir dans une maison littéralement mobile et vivre une vie de nomade. C'est la démocratisation du mode de vie bohème.

L'habitation mobile a provoqué une certaine révolution chez les bohèmes dans l'âme. Cette innovation leur a permis vivre une vie de voyages et de découvertes, tout en leur offrant une qualité de vie et un degré de confort de sédentaires.

`